Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
`

Tissage en recyclage & nature

Sauvegarder: 0 J'aime

Partager:

Difficulté:

Bonjour ^^ Voici une base de tissage à partir de récup' que l'on peut transformer en tissage éphémère grâce à tout ce que l'automne nous permet de ramasser au sol par exemple :)

Matériel :

Budget : 1€

Fichiers :

Etape 1 : Le métier à tisser

On commence par le métier à tisser, qui peut aussi servir de support si on choisit de ne pas démonter l'ouvrage à la fin.

Sur un rectangle de carton on coupe une série de petites fentes d'environ un centimètre et demi tous les centimètres (on commence à deux centimètres du bord et on s'arrête deux centimètres avant)

À la base de chaque série de fentes on colle une réglette de carton qui servira à soulever un peu les fils de la trame de sorte à faciliter le tissage.

NOTA : cette fabrication n'est bien sûr pas d'une solidité à toutes épreuves, mais elle a le mérite d'être à base d'éléments de récupération et elle est fonctionnelle.

Etape 2 : le fil

S'il ne nous en reste pas de notre atelier tricotin, on refabrique des pelotes de fils à partir de sacs en plastique.

On utilise par exemple la méthode ci-contre.

D'autres possibilités existent, comme celle de couper le sac en anneaux que l'on noue en les enfilant les uns dans les autres, mais ce n'est pas pratique en matière de tissage car cela fait double épaisseur (en revanche cette méthode est souhaitable pour le crochetage par exemple, car elle apporte de la solidité au fil).

Etape 3 : La trame du tissage

On choisit le fil de trame, puis on fait un noeud à son extrémité. On le coince derrière le métier à tisser et on file notre trame en allant coincer le fil en face, on fait le tour de la dent, on repart en face, et ainsi de suite pour toute la surface.

On coince le dernier fil avec un noeud ou un morceau de scotch.

Etape 4 : Le tissage

Le tissage à proprement parler commence. On noue l'extrémité de la pelote au premier fil de trame (ce n'est pas obligé, mais cela peut donner plus de sûreté).

Deux possibilités parmi d'autres :

• On enfile en dessus-dessous puis à l'inverse au retour.

• On fait un noeud à chaque fil en faisant des retours. On entoure trois fils de trame en allant vers l'avant, on revient en entourant deux fils en arrière.

À chaque rang on remonte le fil vers le haut avec un peigne (ici une fourchette en plastique de récup').

[Normalement il n'est pas nécessaire d'utiliser une navette car on fait de petites pelotes, mais sinon un petit rectangle de carton fendu à chaque extrémité sur lequel on entourerait le fil suffirait.]

Etape 5 : Le blocage

Si l'on souhaite démonter l'ouvrage de son support on défait les extrémités et on attache les fils entre eux.

On peut fabriquer des pompons en bas avec plusieurs petites ficelles glissées sur un fil de trame et réenfilées dans la boucle.

Et c'est fini !

Etape 6 : Tissage éphémère

Pour cela on utilise des matériaux organiques provenant de la nature (feuilles, brindilles) que l'on récupère selon les opportunités (rien de coupé ou de cueilli). Par exemple on profite des suites d'une averse de grêle (ou plus simplement de l'automne).

On mêle cela à des matériaux indirectement organiques comme de la ficelle ou du papier.

Le but de l'opération, c'est qu'une fois la réalisation passée on puisse la déposer dans le bac de compost. Selon les compost les ficelles et cartons sont tolérés, mais souvent en agglomération, seuls les déchets de cuisine, comme les épluchures, sont acceptés.

Sources :

https://www.facebook.com/GladDIYs/photos/a.259232251147315.1073741839.189467718123769/261322870938253/?type=3&theater


Sauvegarder: 0 J'aime

Partager:

Recevez une fois par mois les meilleurs tutoriels Déco dans votre boîte mail


Ces tutoriels devraient vous plaire

Thé hanté pour halloween
Calendrier de l’avent !
Calendrier de l'Avent façon couronne de Noël